Projet de Boites-à-Livres en Milieu Scolaire (PROBLEMS)

Default image, no image supplied by the user.

Ce projet cherche à implanter, dans les milieux scolaires, 500 écoles, 500 boites-à-livres, d'au moins 500 cent livres. 250.000 livres seront utilisés et en circulation dans les espaces scolaires.

At a Glance

Innovations 0
Favorites 1
Budget: $50,000

Program Status Update

De nos jours, la majorité des écoles privées et publiques de la communauté de Delmas-Tabarre fonctionne  sans la moindre existence d’un espace procurant la possibilité de lire à des élèves, qui n’ont, souvent,  ni les moyens d’acheter des livres ni l’accès à la moindre source de lecture.
Delmas a, aujourd’hui, une population d’environ 395 260 habitants, c’est une commune de 27,74 km²  de superficie ; plus riche de l'aire métropolitaine avec des recettes fiscales situées entre 93 à 400 millions de gourdes. Il n’y pas vraiment d’accès à des espaces de loisirs sains, on peut compter sur le bout des doigts le nombre d’espaces de bibliothèques publiques qui existent dans cette communes-là malgré la présence d’un grand nombre d’institutions d’enseignement dont trois Lycées, plus de cent soixante-dix (170) écoles primaires, trente et une (31) écoles secondaires (IHSI, 2003). On trouve, par exemple, la bibliothèque municipale de Delmas (Delmas 49), la bibliothèque spécialisée de Roger Dorsinville (BSRD) de la SHAA (Delmas 31), la Bibliothèque (Delmas 3 et/ou 5).

Tout comme, Tabarre a une population d’environ 118 477 habitants (IHSI, 2009) avec une superficie  de 24,47 km²;  limitrophe à la commune dont, jadis, elle fut partie. Tabarre accueille la plus grande Aéroport du pays, contient plusieurs parcs industriels et commerciaux. Il y a plus d’une centaine institution d’enseignement dont deux Lycées. Or, à Tabarre il existe seulement deux bibliothèques.   L’une,  est la bibliothèque communautaire de Tabarre de la Fondation Désir d’Haïti, située à Clercine 8  et l’autre, c’est le Centre Culturel SELAKOUN, située à tabarre 48.
 
Les communes dont nous faisons mention dans le cadre de ce projet, sont vraiment en nécessité d’intervention urgente, tant au niveau culturel (loisirs) qu’éducatif. L’accès à des livres est très limité. Aussi, dans ce projet nous cherchons à mettre à disposition, à emprunter et faire partager les livres dans les espaces scolaires, pour donner accès à la lecture, et donc à une forme de Culture pour que  ces jeunes aient la possibilité de devenir acteur de cette grande première dans les espaces scolaires.    Ce projet aura des conséquences directes sur la vie scolaire et sociale de tous ses bénéficiaires.

 

Problem

Les jeunes représentent l’avenir, ce qu’ils font aujourd’hui entrainera, inévitablement, ce qu’ils auront  fait demain. La population écolière Haïtienne, entre 12 à 24 ans, en général, est très exposée et privée d’environnement éducatif et culturel modelant, sainement, leur manière de penser, de sentir et d’agir bref, leur comportement. Or, ce vide ne fait qu’alarmer la situation critique des jeunes écoliers plongeant à tête baissée vers l’alcoolisme, la délinquance, la violence, la déperdition, l’abandon, le redoublement scolaire et autre.

Personne n’est besoin d’être grand observateur pour voir ce qui se passe au sein de la société haïtienne, plus précisément, dans les écoles d’aujourd’hui; la dépravation systématique du statut symbolique d’élève à l’école, dans les camionnettes, en pleine rue, dans les bars, sur les places publiques, à la maison; les résultats, décevants, d’échecs chroniques d’une catégorie de cette jeunesse, tout cela nous interpelle et nous incombe,  en tant que citoyen. Que faire? 

Que faire pour acclimater cette frange de la population haïtienne (écolier/ écolière) à d’autres pratiques versant dans une ambiance éducative et culturelle capable de favoriser chez elle le goût à l’étude,  à l’acquisition de nouveaux savoirs, en vue de faire face aux défis qui les attendront. Car, un jeune bien instruit, bien formé  est un citoyen avisé et engagé pour un lendemain meilleur. N’est-ce-pas là,  l’un des rôles de la lecture et du livre, si nous nous appuyons sur le fait que « le livre est un instrument essentiel à l’acquisition de toutes les compétences nécessaires à la société qu’elles soient de nature intellectuelle ou technique ».

Offrir de livres doit être considéré comme un service public et social, au même titre que l'éducation, dont elle fait partie. De même, voir et laisser fonctionner des écoles sans un minimum de coin de livres, sous quel que soit le prétexte, représente une injustice considérable à l’égard des élèves.    
                   
Aussi, à l’instar d’Alvaro Garzón nous disons : “éduquer et/ou instruire sans offrir ensuite de textes à lire est aussi cruel qu'éveiller la soif puis refuser un verre d'eau.”

Ainsi, dans le cadre de ce projet, nous nous adonnerons à mettre les bouchés doubles en plaçant  dans 500 écoles de la communauté de Delmas-Tabarre des boites-à-livres (250.000 livres), suivies d’activités d’animation ludique autour du livre et de la lecture pour que le livre et la lecture ne soit pas le privilège  d'un petit nombre.

Objectives

- Objectif général

Contribuer au rendement scolaire et au développement des compétences essentielles chez les élèves  de la communauté Delmas-Tabarre, via le livre et la lecture. 

- Objectifs spécifiques détaillés

Transmettre le plaisir de la lecture aux élèves, 
Développer l’autonomie et le désir d’apprendre par la lecture,
Favoriser l’éveil à la culture et au savoir des livres,
Donner envie de se connaître et d’acquérir les compétences essentielles,
Améliorer la performance académique des élèves.